Mobilisation des lycéens de Pézenas

Encore une mobilisation pour les enfants d'Hélène : pendant un an, une classe de seconde du lycée Jean Moulin à Pézenas a travaillé sur la sensibilisation de leurs camarades au handicap en général et à notre action en particulier.
Hier, jeudi 18 avril, avait lieu toute une journée de sensibilisation au travers de trois ateliers : une course ponctuée d'ateliers (lire sur les lèvres d'un camarade, faire un parcours les yeux bandés en étant guidé, etc), un escape game d'épreuves du même type (lire "en braille", lire sur les lèvres, répondre à un questionnaire sur le handicap, langue des signes..) et un jeu du loup garou revisité ! 👏
La participation aux ateliers était à 1 euro ou plus, et a permis de récolter 378 euros 🤩: merci aux lycéens pour leur engagement tout au long de l'année et particulièrement ce jeudi 18 avril !




Planning des vacances d'avril 2019






INFORMATION :
Le mardi 30 avril et le jeudi 02 mai, un projet interculturel est mis en place au centre de loisirs : nous recevons deux intervenantes (dont une maman du centre) du CADA, le Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile, accompagnées de 8 résidents venus du monde entier, pour un projet collaboratif autour de la bande dessinée. Les enfants du groupe primaires et les résidents du CADA partageront des moments de création et de dialogue autour de tranches de vie : le passé et le futur.
Le lundi 29 avril, une intervenante du CADA viendra aborder le thème des migrations et des demandes d'asile via des vidéos explicatives adaptées aux enfants.

Un nouveau président aux enfants d'Hélène


Notre assemblée générale 2019, outre un joyeux moment d'échanges, a été l'occasion de renouveler le conseil d'administration et le bureau, chargé d'administrer l'association et plus particulièrement le centre de loisirs.
Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau président, Nicolas Faure, papa de deux enfants dont une vient aux enfants d'Hélène, étudiant futur éducateur spécialisé, organisateur de festivals de musique et musicien lui-même !
Fabienne sera vice-présidente, Rozen reste trésorière, Thibault devient secrétaire.
Hélène quitte le bureau (mais reste au CA) après plusieurs mandats comme trésorière puis secrétaire, merci à elle pour son engagement, notamment lors de la "reprise" difficile et énergivore du centre en 2011.
Nous gardons les administrateurs qui étaient déjà présents et gagnons trois administratrices en plus de notre président !
Bienvenue aux "petits nouveaux" 🙋

Les jeunes de l'IME du Château d'Ô aident les enfants d'Hélène

Mardi 26 mars a eu lieu un flashmob à Grabels ; et en marge de cette manifestation, des jeunes de l'IME du Château d'Ô ont vendu des sandwichs au profit des enfants d'Hélène : ils ont récolté 370 euros !! 🤩👍: ils ont r

Un grand MERCI 👏🙏à Sarah, Clémence, Nassim, Rémi , Guillaume et les autres jeunes de l'atelier Vie pratique de l'IME et à leurs éducatrices Mireille et Pauline (ainsi qu'à Elisabeth) !

Le TAB FEST édition numéro deux : une grande soirée !

Nous avions annoncé l'événement sur la page facebook et auprès des familles : le TAB FEST a eu lieu hier soir ; organisé par Nicolas et Anaïs, parents d'une petite fille accueillie aux enfants d'Hélène, ce festival de musique a rassemblé 6 groupes au Secret Place, au profit des enfants d'Hélène.
Le Secret Place a mis la salle à disposition des organisateurs gracieusement et tous les groupes sont venus jouer bénévolement, pour que l'association bénéficie entièrement de cette soirée !
MERCI à eux : organisateurs (gros gros gros boulot !!!!), association gérant la salle et musiciens, qui nous rappellent que la solidarité et la générosité existent bien 😍







L'inclusion des enfants en situation de handicap : derrière le discours politique, quel engagement ?

Le handicap, en tête des discriminations en 2018, d'après le rapport annuel du Défenseur des Droits.  😞 Cette conclusion résonne douloureusement aujourd'hui.

Depuis que nous avons rendu "publiques" nos difficultés financières, nous rencontrons beaucoup d'institutions ; souvent, la volonté de nous accompagner est bien là ; mais parfois, nous avons l'impression de parler dans le vide, voire de déranger…

Pourtant, les enfants d'Hélène rendent un service "public" : la plupart des communes proposent aujourd'hui aux familles un accueil en centre de loisirs ; mais combien accueillent des enfants en situation de handicap ?

Nous le faisons !
- Nous réservons d'office un certain nombre de places pour ces enfants.
- Notre projet éducatif, notre projet pédagogique, nos activités sont pensés pour que chaque enfant, quelles que soient ses possibilités, trouve sa place.
- Notre équipe d'animation est très renforcée pour accueillir chaque enfant et assurer sa sécurité physique, affective, tout au long de la journée, tout en préservant celle du groupe : un animateur pour 4, voire pour 3 enfants. 
- L’équipe d’animation s’adapte en permanence aux enfants et aux situations particulières, se réunit régulièrement pour travailler ses pratiques et améliorer l’accueil
- Nous rencontrons régulièrement les autres accompagnants des enfants en situation de handicap (équipes des IME, des SESSAD...) pour ajuster au mieux leur accueil. 
- Nous accueillons les enfants en situation de handicap lorsque les IME ferment et que les parents sont SANS solution ; nous sommes même, parfois, le SEUL lieu accueillant ces enfants, faute de place en IME.

Les enfants en situation de handicap ne sont pas des citoyens de seconde zone ! la loi de février 2005 rappelle qu'ils ont "accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de (leur) citoyenneté" ! Cet accès est garanti par la "solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale" 

Il est révoltant de trouver parfois face à nous un discours formaté, cloisonnant, quand notre action, justement, refuse le formatage, abat les cloisons, bouscule les préjugés ! 

Oui, nous rendons un service « formidable », « innovant », « unique » sur le département et même au-delà ; mais pour rendre ce service, nous avons besoin de fonds... importants ? pas tant que ça ! Alors, au-delà des discours, pourquoi est-il si difficile de financer un service efficace, peu coûteux, et qui pallie l’insuffisance de réponses à une attente si légitime des familles ? 

La plupart du temps, je suis optimiste et combattive ; mais certains jours, je suis lasse et en colère de devoir toujours rappeler que les enfants en situation de handicap sont des citoyens, eux AUSSI !

Fabienne, présidente de l'association

(Et parce que la générosité des particuliers, elle, fonctionne, la cagnotte est toujours active, 66% des dons sont déductibles des impôts -une façon aussi d'impliquer les pouvoirs publics... : https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-helene/collectes/sauvez-notre-association-qui-offre-des-loisirs-aux-enfants-handicapes)